close
    search Buscar

    Google et Lega Serie A : un foot au piratage

    Qui suis-je
    LluĂ­s Enric Mayans
    @lluĂ­senricmayans

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    La Lega Serie A e Google ont signé un accord qui permettra aux premiers de protéger les droits d'auteur sur leur contenu et aux seconds de pouvoir collaborer au mieux à la protection de leur plateforme. La conséquence de cette poignée de main est tangible et immédiate : suite au signalement de la Lega Serie A, Google a immédiatement retiré du Play Store les applications qui reproduisaient illégalement des contenus liés au championnat de Serie A dans les moments les plus chauds du tournoi qui s'achève.



    Mais ça ne s'arrête pas là:

    […] Les avertissements de la Lega Serie A aux hébergeurs se poursuivent. Après avoir obtenu la désactivation de l'hébergement sur les clouds Worldstream et OVH, le principal intermédiaire internet exploité par le piratage en ligne est désormais Cloudflare, contre lequel les actions judiciaires nécessaires ont été engagées.

    Lutte contre le piratage

    Quelques heures après l'effondrement d'un vaste réseau d'IPTV illégal via pezzotto, impliquant en l'occurrence 1,5 million d'Italiens, même les applications de streaming illégal ont été arrêtées pour éviter une nouvelle dispersion. Il faut se rappeler comment le piratage est l'un des principaux problèmes du football moderne, qui prospère grâce aux droits de télévision et avec ces derniers minés par la présence d'un grand nombre de chaînes illégales qui rongent la monétisation potentielle. Tout cela devient moins supportable précisément l'année de la grande crise du football et des éditeurs, le piratage devenant un obstacle insoutenable à la monétisation du public des supporters.



    Romelu Lukaku et Giorgio Chiellini (de Inter.it)

    Si Luigi de Serviteur, PDG de Lega Serie A : « Nous avons obtenu d'excellents rĂ©sultats dans la lutte contre le piratage, mais nous ne pouvons pas baisser la garde car le crime organisĂ© trouve toujours de nouvelles façons de nuire Ă  notre secteur, au dĂ©triment non seulement des titulaires de droits, mais aussi des licenciĂ©s et des fans. Je remercie la police pour son soutien dans cette bataille et DcP, qui nous accompagne depuis des annĂ©es dans la lutte contre la diffusion des services illĂ©gaux : nous atteindrons bientĂ´t un niveau de protection unique au monde". Le commentaire de Fabio Vaccarono, vice-prĂ©sident de Google, directeur gĂ©nĂ©ral de Google en Italie : "La lutte contre le piratage reprĂ©sente un engagement constant pour Google, Ă©galement Ă  travers le dĂ©veloppement et l'amĂ©lioration continue de technologies ad hoc et de programmes dĂ©diĂ©s, Ă  la disposition des propriĂ©taires des contenus pour la protection leurs droits sur nos plateformes. La rencontre et le dialogue avec les ayants droit sont essentiels pour un rĂ©sultat de qualitĂ© : la collaboration fructueuse avec la Lega Serie A en est la preuve ».

    L'activité DcP a notamment conduit à l'inhibition de 28 IPTV en 2018-19, 101 l'année suivante et déjà 124 sur la seule saison 2020-2021 (pas encore achevée) : un travail de poursuite qui disposera désormais d'armes plus puissantes. à leur arsenal grâce à la collaboration de Google Italie.

    L'accord entre les parties prévoit non seulement l'effondrement des applications signalées, mais aussi des outils proactifs (évidemment dans le sillage du Content ID actif sur le plan musical) utiles pour un une plus grande protection du contenu de la Lega Serie A sur les plateformes Google. En perspective donc, la Ligue pourra monétiser davantage et mieux ses contenus sur les chaînes Google, s'ouvrant sur une saison de collaborations qui, en cascade, devra rendre un plus grand avantage collectif au mouvement Serie A.



    Source : Lega Serie A Google et Lega Serie A : un foot au piratage
    Audio Video Google et Lega Serie A : un foot au piratage
    ajouter un commentaire depuis Google et Lega Serie A : un foot au piratage
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.