close
    search Buscar

    Google et IoT : la nouvelle vie d'Android Things

    Qui suis-je
    Aina Martin
    @ainamartin

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Environ trois ans et demi après l'introduction du projet, remontant Ă  l'Ă©poque des I/O 2015 (alors il s'appelait Projet Brillo), on peut dire que la plateforme Choses Android il n'a pas encore Ă©tĂ© en mesure d'exprimer pleinement son plein potentiel. Une initiative mise en place par Google dans le but affichĂ© de soutenir le dĂ©veloppement de solutions et la commercialisation de dispositifs destinĂ©s Ă  la Internet des Objets (IoT), basĂ© sur du matĂ©riel Ă  faible consommation d'Ă©nergie, capable de communiquer via Bluetooth LE, WiFi et via le protocole Weave. C'est pourquoi le groupe Mountain View a dĂ©cidĂ© de corriger le tir.



    Android Things par l'OEM partenaire i

    Comme nous le lisons dans un article partagĂ© sur les pages du blog officiel, le système d'exploitation sera destinĂ© Ă  plus Ă  l'avenir OEM partenaire qu'aux dĂ©veloppeurs. Un choix très probablement fait par bigG sur la base des retours d'expĂ©rience recueillis jusqu'Ă  prĂ©sent et suite Ă  l'analyse des rĂ©sultats obtenus depuis les dĂ©buts Ă  ce jour. Bien qu'Android Things ait contribuĂ© Ă  susciter l'intĂ©rĂŞt pour l'IoT, nous ne pouvons certainement pas parler d'une rĂ©volution dĂ©clenchĂ©e. En consĂ©quence, la plate-forme ne prendra plus en charge les systèmes sur modules (SoM) basĂ©s sur des composants fabriquĂ©s par NXP, Qualcomm et MediaTek Ă  l'avenir.



    Plus précisément, la référence concerne les cartes NXP i.MX8M, Qualcomm SDA212, Qualcomm SDA624 et MediaTek MT8516. Les développeurs à la place, ils pourront continuer à s'appuyer sur la compatibilité avec NXP Pico i.MX7D et Raspberry Pi 3 modèle B, en téléchargeant les images du matériel en question à partir de la console du projet et en distribuant les mises à jour en mode push pour un maximum de 100 appareils simultanément en cas d'utilisations non commerciales. Pour les entreprises qui ont l'intention d'allouer leurs produits au marché, Google recommande de se tourner vers le Cloud IoT Core, le runtime Cloud IoT Edge et les cartes de développement Edge TPU.

    Avec les I/O 2019 qui approchent Ă  vive allure (elle se dĂ©roulera du 7 au 9 mai), il est probable que l'on en saura bientĂ´t plus sur la nouvelle incarnation d'Android Things et les projets du groupe Mountain View liĂ©s Ă  l'univers de l'IoT. . Un secteur qui semble enfin prĂŞt Ă  faire jouer ses muscles, après tant de promesses (souvent non tenues), trouver un bon point de contact avec l'univers maison intelligente et tirer parti de l'utilisation de protocoles standards afin d'Ă©viter une fragmentation excessive qui risquerait de rendre inutiles les avantages offerts par la technologie elle-mĂŞme.



    Fonte : Blog des dĂ©veloppeurs Android Google et IoT : la nouvelle vie d'Android Things
    Audio Video Google et IoT : la nouvelle vie d'Android Things
    ajouter un commentaire depuis Google et IoT : la nouvelle vie d'Android Things
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.